Lâcher-prise : laisser la vie nous traverser

Il y a des moments où on est pas bien dans ses baskets. Cela arrive et c’est bien normal. Là où cela devient plus embêtant, c’est quand c’est tout le temps. On cherche alors des solutions et très vite notre vie devient une quête incessante de quelque chose qui nous ferait nous sentir mieux. D’un paradis perdu. On ne se sent pas à sa place. Nulle part.

On s’entête à vouloir vivre et c’est bien normal! VIVRE en grand et en couleurs, en quête d’émotions intenses, d’expériences, d’aventures, de réponses à nos questions existentielles. La quête de Soi a bel et bien commencé. Et apparemment cette quête est sans fin alors nous pouvons dors-et-déjà nous détendre. 🙂

Rien ne sert de tirer sur l’herbe pour qu’elle pousse plus vite.

Nous détendre oui car si la quête est sans fin, il n’y a pas d’objectif à atteindre, rien à réaliser, rien à forcer, il n’y a qu’à se laisser traverser. Être avec ce qui est. Et ça fait du bien. Laisser la vie se déployer en nous comme elle se déploie dans un brin d’herbe qui pousse ou une fleur qui s’ouvre. Nul besoin de tirer dessus pour que cela pousse plus vite au risque de tout gâcher. Même chose pour nous les humains. Nous avons tous un rythme intérieur à respecter. Et notre personnage, celui qui a un prénom et une histoire ne connaît pas ce rythme, il n’a aucune idée de ce qui est mieux pour lui. Parfois il aimerait que les choses aillent plus vite ou différemment mais cela vient d’un manque de confiance énorme en la vie elle-même.

Mais comment faire pour avoir confiance en la vie lorsqu’on a perdu espoir?

Savoir intrinsèquement que ça va aller, pour de vrai de vrai!

Oui, savoir que ça ira et non pas seulement se le dire. Car se le dire c’est une chose mais le savoir au plus profond de chacune de ses cellules, c’en est une autre!

L’Univers conspire toujours à notre bonheur et à notre libération.

Car je ne le dirai jamais assez mais l’Univers conspire toujours à notre bonheur et à notre libération seulement la plupart du temps, nos différentes lunettes nous empêchent de bien le voir. Nous sommes souvent pris dans nos schémas de victimisations parce que c’est plus facile, parce qu’on en a l’habitude et parce que parfois même, on ne sait même plus qu’il est possible de fonctionner autrement. Il peut en effet paraître plus facile de remettre toujours la faute sur l’extérieur, le monde, les autres, la société, sa propre famille etc etc.. mais en fait lorsqu’on y regarde de plus près cela nous rend tellement faible et impuissant. Car quoi de pire que de donner son pouvoir à autrui? Il est grand temps d’incarner à nouveau notre souveraineté. Mais je m’égare et cela fera l’objet d’un autre article!

Donc pour en revenir au lâcher-prise, pour le “maîtriser”, il suffit tout d’abord de se poser, de respirer, d’observer et d’aller voir où cela frotte dans notre esprit. D’où vient la pression, y’a-t-il des résistances, des contradictions, des pensées qui tournent en boucle et n’ont plus lieu d’être. Si oui, les laisser tranquillement s’envoler sur les ailes de nos expirations.

On peut aussi leur parler en leur disant par exemple : “Je te vois, je te reconnais et je n’ai plus besoin de toi maintenant, merci de m’avoir servi à un moment donné de ma vie. Tu peux partir tranquille. Il est temps pour moi de m’épanouir en paix.” C’est un peu comme faire du tri mais dans sa tête!

Dans la vie, on ne peut pas tout contrôler et c’est une bonne nouvelle!!

Alors, lâchons-nous la grappe, ça va aller ! Dans la vie, on ne peut pas tout contrôler et c’est tant mieux! Qu’est-ce que serait comme boulot si on devait toujours et absolument tout contrôler! Wow, cela ne donne pas tellement envie dit comme ça!.. 🙂

Et c’est en lâchant ce contrôle que l’on se met en posture de recevoir tous les cadeaux de la Vie. Alors détendons-nous et laissons opérer la magie! Car vous le méritez et vous avez le droit d’être heureux! Et pour cela rien ne sert de courir partout, d’être parfait ou de faire quelque chose en particulier, il suffit simplement de respirer et se laisser traverser..

Avec tout mon Amour,

Tara

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *